Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Ecce Terra
Observatoire des Sciences de l'Univers UPMC-INSU

GEOD-SISMO (P.Instrumentale)

Plateforme d’Observation géodésique et sismologique du Laboratoire de Géologie de l’ens


Mission principale :
Observation géodésique et sismologique - Base de données

Responsable(s) : Christophe Vigny   

Labo hébergeur principal : Laboratoire de Géologie de l’ENS
Autres labos concernés :
- Institut de Physique du Globe de Paris
- Laboratoire International Associé (LIA) franco-chilien
- Corinth Rift Laboratory (CRL) franco-grec, européen
Nb. Les deux laboratoires internationaux associent également IPG-Paris, GeosciencesAzur-Nice, EOST-Strasbourg, Isterre-Grenoble... 

Année de création/lancement : 2000

Descriptif : objectifs et modalités de fonctionnement (max. 10 lignes) :
Le laboratoire possède et opère un parc d’instruments géophysique constitué de 60 récepteurs GPS et 13 stations sismologiques installés de manière temporaire ou permanente sur divers chantiers dans le monde (GPS : 38 au Chili, 9 en Grèce, 7 en Indonésie, 1 en Antarctique, 4 mobiles. Sismologie : 12 sismographes, 1 accéléromètre). Les réseaux ainsi constitués sont maintenus et exploités en coopération avec des laboratoires étrangers et impliquent souvent d’autres laboratoires français. Les données produites par ces instruments sont rassemblées, stockées, archivées et diffusées par le laboratoire de Géologie de l’ENS.

 Budget annuel (fonctionnement):
Le fonctionnement de base (~50 k€/an) comprend la part des missions sur le terrain spécifiquement dédiées à l’entretien des instruments, le coût des télémétries (satellite ou GPRS), du rapatriement des données des stations non-télémétrée et l’informatique de stockage calcul et distribution (Chili  ~ 20 k€/an ; Grèce  ~15 k€/an ; Indonésie  ~ 10 k€/an). 
A cela doit s’ajouter un budget spécifique de jouvence des instruments calqué sur le modèle des parcs nationaux RENASS, RENAG (environ 10-12% du prix du matériel neuf, ou 1-1,5 k€ par station et par an) soit ~50 k€/an.

 

Prospective :

-    le développement et la jouvence des réseaux sont assurés actuellement par des financements propres aux chantiers. On n’envisage pas de demande à l’OSU pour cela,
-    la maintenance des réseaux constitue une tache très lourde en personnel pour laquelle le soutient de l’OSU est crucial,
-    L’amélioration des bases de données et le calcul automatique des données en temps quasi réel, sur le modèle de ce qui se fait pour CRL (cf. localisation temps réel des séismes http://ephesite.ens.fr/~eworm) sont également des priorités.

 

Laurence Eymard - 27/07/15

Traductions :

    Ecce Terra en chiffres

    Domaines scientifiques :

    - Terre interne
    - Environnement
    - Ecologie
    - Climat
     
    16 laboratoires et équipes associés, rassemblant 1500 personnes au centre de Paris

    Contact

    Directrice :

    Laurence Eymard

    tel : +33 1 44 27 70 73

     

    Assistante :

    Françoise Larincq

    tel : +33 1 44 27 52 05

     

    UPMC

    4, place Jussieu

    75252 Paris cedex 05

    Tour 46 - couloir 4600

    4e étage

    BC 112

     

    contact @ ecceterra.fr