Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

accès rapides, services personnalisés
Ecce Terra
Observatoire des Sciences de l'Univers UPMC-INSU

ORACLE

Responsable ORACLE/BVRE Orgeval et coordinatrice du GIS : Gaëlle TALLEC (gaelle.tallec@irstea.fr)

Laboratoire hébergeur principal : Unité de Recherche Hydrosystèmes et bioprocédés HBAN, Antony 92761. 

Personnels : 1 TR pour la gestion métrologique du parc sur place (Antenne Irstea : 9 route de Rebais, 77169 Boissy le Châtel) / 1 Ingénieur TPE pour la gestion et validation des données / 1 AI, gestion de la base de données BD_ORACLE / 1 IR pour l'animation scientifique.

Organisation et Autres laboratoires concernés :

Le GIS est constitué d'un Conseil Scientifique CS) et d'un Conseil de Groupement (CG) qui se réunissent à minima une fois par an. Le CG est constitué des représentants des 8 établissements membres du GIS (Irstea, UPMC, CNRS, INRA, AgroParisTech, Mines Paris Tech, DRIEE IdF, Météo France) et le CS des représentants des 14 unités de recherche et directions opérationnelles membres (UR HBAN, UR MALY, UR HHLY, UR 0272 SOLS, FR 3020 – FIRE, UMR 7619 Sisyphe, UMR 8212 LSCE, UMR EGC, UMR 7618 BioEMCO, UMR CESBIO, Centre de Géosciences, le Service Prévention des Risques et des Nuisances Service de Prévision des Crues, les directions Systèmes d’Observations, centre de météorologie radar et interrégionale Ile-de-France, Centre, division climatologie).

Descriptif, objectifs et modalités de fonctionnement :

ORACLE est un Observatoire de recherche sur les bassins versants aménagés du Grand Morin et Petit Morin, pour les Crues, les étiages et la qualité de l'Eau.

ORACLE a pour objectif scientifique le fonctionnement hydrologique et biogéochimique des bassins sédimentaires en milieu rural anthropisé. Cette recherche passe par l'observation multi-variables et multi-échelles d'un ensemble de sous-bassins versants emboîtés (1km² à 1800 km²) du bassin parisien.  

Le projet scientifique d'ORACLE s'articule autour de 3 axes de recherche : -Transferts d’eau et de polluants ; Modélisation des processus : Identifier les processus hydrologiques et biogéochimiques dominants à différentes échelles ; Hiérarchiser ces processus ; Estimer les impacts des activités anthropiques et évaluer les évolutions possibles -Prévision des risques ; Modélisation des écoulements : Caractériser le comportement hydrologique à l’échelle du bassin versant ; Exploiter information et variables adaptées aux modélisations ; Développer et paramétrer les modèles à différentes échelles spatio-temporelles -Stratégies de mesure et modes de représentation des systèmes : Optimiser les méthodes d’acquisition, de validation et de stockage des données ; Exploiter ces données dans des modèles de prévision et développer des stratégies d’assimilation de données

ORACLE gère donc un parc instrumental pérenne in situ qui permet l'observation long terme météorologique, hydrologique et biogéochimique (depuis 1962 pour certaines observations).  Historique : Un concours de circonstance a fait de l'Orgeval un outil précieux de recherche. En effet, la commune de Coulommiers (77) et celles se trouvant en aval sur le Grand Morin sont régulièrement inondées. En 1962, Irstea, à l’époque, section technique de l’hydraulique du ministère de l’agriculture, a été chargé de mettre en place un bassin versant représentatif et expérimental (BVRE de l'Orgeval) afin de prendre en compte les facteurs hydrologiques dans le cadre d’une étude globale sur la création d’un ensemble de retenues collinaires. En 2007, 8 établissements de recherche et opérationnels décident de s'associer autour du BVRE de l'Orgeval, un des plus vieux observatoires de France, et de partager leurs observations environnementales sur les bassins du Grand et Petit Morin, également territoire du Schéma d'Aménagement de Gestion de l'Eau (SAGE 2 Morin). Ainsi est lancé l'Observatoire ORACLE en 2007, dont le cadre sera le GIS ORACLE, crée en 2011. Bilan des opérations menées : L'ensemble des observations et des travaux de recherche menés sur ORACLE/ BVRE de l'Orgeval, depuis 50 ans ont permis de construire un outil expérimental dont les caractéristiques (pédologie, géologie, météorologie, hydrologie, qualité de l'eau...) sont aujourd'hui extrêmement bien renseignées. Si ce travail de long terme se poursuit, il a permit le développement de modèle hydrologique pluie-débit qui utilise les chroniques importantes de l'observatoire. Les modèles hydrologiques ont été améliorés avec le développement de l'imagerie radar et la prise en compte de l'état de surface et sont également le support des modèles biogéochimiques. L'observatoire permet aujourd'hui d'étudier de manière fine les processus biogéochimiques et hydrologiques (échange nappe/rivière, sol/ nappe...). Des projets relatifs aux sciences humaines menés avec le SAGE des 2 Morin, ou à la biodiversité sont également en cours sur l'Observatoire. Projets/prospective :  Dans un contexte visant à garantir le développement durable des territoires et la protection des personnes et des biens, l’enjeu est de fournir les bases scientifiques nécessaires à la gestion et à la maîtrise des risques ainsi qu’à l’évaluation des impacts des activités anthropiques sur le régime et la qualité des eaux. Les approches développées seront caractéristiques du fonctionnement de ces milieux mais aussi des enjeux sociaux-économiques liés à la dégradation de la qualité du milieu naturel et la prévention des risques hydrologiques et plus largement à la gestion du territoire. Appartenance à des réseaux nationaux / internationaux νun GIS regroupant 8 établissements de recherche et opérationnels  ν Site expérimental de la FIRE  ν Site atelier du PIREN-SEINE  ν Plate-forme d’observation de l’OSU Ecce Terra -UPMC  ν SOERE Réseau des Bassins Versants  ν Equipement d’Excellence Critex 2011 ν Site pédagogique (Universités Paris VI, Paris XI, AgroParisTech, EPHE, …) ν Membres du CZO (Critical Zone Observatories), ISMN (International Soil Moisture Network) 

Site web : Site internet : https://gisoracle.cemagref.fr/

Base de données : http://bdoracle.irstea.fr

 

 

Laurence Eymard - 27/07/15

Traductions :

    Ecce Terra en chiffres

    Domaines scientifiques :

    - Terre interne
    - Environnement
    - Ecologie
    - Climat
     
    16 laboratoires et équipes associés, rassemblant 1500 personnes au centre de Paris

    Contact

    Directrice :

    Laurence Eymard

    tel : +33 1 44 27 70 73

     

    Assistante :

    Françoise Larincq

    tel : +33 1 44 27 52 05

     

    UPMC

    4, place Jussieu

    75252 Paris cedex 05

    Tour 46 - couloir 4600

    4e étage

    BC 112

     

    contact @ ecceterra.fr